Le voyage nothombien
Bienvenue sur le voyage nothombien.
Merci de vous connecter ou de vous enregistrer.
Bonne visite sur le forum!

Le voyage nothombien


Partagez | 
 

 L'express.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mrs Lovett
Admin' dont la tonne de chocolat blanc ingurgitée par an n'égale pas celle d'Amélie Nothomb...
Admin' dont la tonne de chocolat blanc ingurgitée par an n'égale pas celle d'Amélie Nothomb...
avatar

Messages : 12025
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 26
Localisation : Chez Meert avec Amélie

MessageSujet: L'express.fr   Ven 19 Aoû - 11:40

Faut-il emporter pour cette fin de vacances, le pari de l'été d'Amélie Nothomb? Tuer le père passe le test de la page 99.
D'après l'éditeur anglais Ford Madox Ford, il est possible de juger de la qualité d'un livre sur le foi de sa seule page 99. Amélie Nothomb, auteure chérie des Français, sortira-t-elle vainqueure du test de la page 99?
Premières impressions
Tuer le père. Un titre provocateur. Une couverture rouge sang qui interroge par l'expression faciale indéfinissable de l'auteur, dont le portrait est imprimé à l'encre noire. On pense à Dostoievski, à Shakespeare, puis évidemment à Freud. Le parricide est un thème récurrent dans la littérature auquel s'attaque une des auteures de langue française les plus électrisantes de ces 20 dernières années. Ca promet. Quoique, cela fait déjà quelques temps que Nothomb surprend plus par sa productivité intensive et son écriture automatique et trop explicitement provocatrice -sans oublier ses chapeaux-, que par son heureuse et intelligente marginalité innovante des débuts.

AFP
Tuer le père
Le livre -son 20e- paraît ce jeudi 18 août, un an jour pour jour après Une Forme de vie. Il se présente sous la forme d'un petit roman de 150 pages tout pile.
Il n'est pas facile de s'attaquer à une seule page d'un roman d'Amélie Nothomb puisqu'elle interroge et confronte toujours son lecteur, malgré les facilités auxquelles elle cède souvent depuis quelques années maintenant. En décortiquer une page peut s'avérer être un exercice surréaliste.
La page 99
Deux protagonistes, Christina et Joe, échangent à propos du LSD, se demandant qui, de ceux qui les entourent, en a consommé. Voici deux extraits:
"-Il a pris du LSD, lui aussi ? demanda Joe.
-Impossible, répondit Christina. Tu ne peux pas exercer un métier dangereux sous acide."
"Quand beaucoup de gens sont sous acide quelque part, même ceux qui ne le sont pas ont l'impression de triper".
La lecture
En théorie, il ne faut pas en attendre long en ouvrant un roman de Nothomb au hasard, tellement tous les éléments sont distillés. Et pourtant. On sait qu'il y a un Joe. Une Christina. Qu'il est question de drogue et de soda, d'un métier dangereux et d'une théorie incongrue sur le pouvoir de "contact high", sorte de contagion mentale collective provoquée par la prise de LSD. On apprend également que Joe souhaite garder le contrôle . "Il faut que j'évite ça. Je veux rester lucide". On déduit donc que les deux personnages ont pris de l'acide et qu'ils se rendent dans une boîte de nuit.
La lecture de cette page laisse un peu coi. Non pas qu'elle soit dénuée d'informations. Il faut savoir lire entre les lignes. Simplement, on comprend sans comprendre et la simplicité nothombienne frustre parfois. Le style est concis mais peu alléchant. Néanmoins, les phrases courtes apportent, d'une certaine manière, de la matière à l'ambiance énigmatique de la scène.
Vingt-quatre lignes c'est un peu court. Tournons la page.
La page 100... Notre verdict
Les quelques lignes qui suivent la page 99 nous en apprennent plus. Ouf! Le but n'étant pas de "spoiler" le livre, rien ne sert d'en faire un résumé. Un triangle amoureux pointe le bout de son nez, les effets de l'acide se font sentir, Joe fait preuve d'une fourberie intrigante, quelque chose se trame...
Les histoires tordues de Nothomb se retrouvent toujours en tête des ventes et ce n'est pas aujourd'hui que les choses vont changer. Si on peut lui reprocher son écriture quasi automatique qui refroidit nettement par moment, on peut saluer les thèmes abordés et s'impatienter quelque peu, à la lecture de ces deux pages, de voir le traitement qu'elle en a fait. On a envie de lire la suite, et c'est le principal.

Source : http://www.lexpress.fr/culture/livre/amelie-nothomb-tuer-le-pere-passe-le-test-de-la-page-99_1021060.html

_________________
Un être qui a compté compte toujours, A.N.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-voyage-nothombien.forumactif.org
 
L'express.fr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vfa express 1 groupe
» Kamera Express NL
» chapelure express
» Pekin Express
» AirPort Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le voyage nothombien :: Presse 2011-2012-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit